Catégories
Guide d'achat

Quelle est la meilleure version du Dacia Duster ?

Un guide d’achat pour tout savoir sur la gamme du Dacia Duster II et acheter la version qui vous correspond.

Le succès de Dacia est incontestable en France mais aussi en Europe. Chez nous, Dacia est la marque la plus diffusée en 2021 grâce à la citadine polyvalente Sandero mais aussi au Duster.
C’est ce dernier qui va nous intéresser aujourd’hui : quel modèle choisir ? Existe-t-il une version idéale ?

Dacia Duster II : les raisons du succès

Dacia, propriété du groupe Renault, s’est fait connaître chez nous en proposant un modèle dit low-cost : la Logan. Simple de conception, simple de présentation, la première Logan ne faisait clairement pas rêver mais était cependant parfaite pour vous amener d’un point A à un point B sans vous ruiner.
En matière automobile comme ailleurs, la production à bas coût est une stratégie à moyen terme car peu génératrice de marges et de profitabilité.
C’est ainsi que Dacia a entamé une montée en gamme progressive en offrant aux clients des modèles plus désirables, mieux présentés et mieux finis.
Le Duster incarne parfaitement cette évolution de la marque. Avec son style de SUV, un segment particulièrement porteur à l’heure actuelle, des lignes plus travaillées, un intérieur et des équipements un peu plus modernes et des tarifs encore raisonnables, le Duster donne envie et n’a pas de véritables concurrents pour le moment.

Les différentes finitions proposées sur le Duster

Sorti en 2018, le Duster II a subi un léger restylage en 2021 qui a touché seulement les optiques avant et arrière. A l’intérieur, seul l’écran tactile a été remplacé par une dalle plus grande aux graphismes plus modernes.
Parallèlement, la gamme a été légèrement revue. La finition de base a tout simplement disparu, il faut dire que très peu de clients la choisissaient. Le choix se fait désormais entre les finitions Essentiel, Confort et Prestige voire Prestige + et Extrême selon certaines conditions.

Essentiel

L’entrée de gamme en neuf est donc représentée par cette version Essentiel qui propose principalement la direction assistée, les vitres électriques à l’avant, la condamnation centralisée des portes, le limiteur de vitesse, l’allumage automatique des feux et l’ordinateur de bord. Elle fait donc l’impasse sur la climatisation et le régulateur de vitesse notamment. Du côté du style, la présentation extérieure est plutôt basique avec en particulier des jantes en acier qui rappellent certains utilitaires…
Mais il s’agit de la finition la moins chère qui permet de profiter de toutes les qualités du SUV franco/roumain à moins de 15 000 €. Qui dit mieux ?

Confort

Le second niveau de finition Confort va plus loin en ajoutant de série la climatisation manuelle, les vitres électriques arrière, le radar de recul et le système multimédia avec écran tactile de 8 pouces et réplication smartphone. A l’extérieur, des jantes de 16 pouces assez joliment dessinées sont également livrées de série. C’est certainement la finition qui offre le meilleur compromis mais qui demande un surcoût d’environ 2400 €…

Prestige

Au dessus, on trouve la finition Prestige qui, comme son nom l’indique, soigne la présentation intérieure et extérieure avec de belles jantes « Tergan » de 17 pouces, des barres de toit chromées, des skis avant et arrière également chromés et une sellerie spécifique. Ajoutez à cela le GPS, la climatisation automatique (sans séparation gauche/droite), l’accoudoir central pour le conducteur, la caméra de recul et l’avertisseur d’angle mort. C’est la finition qui remporte le plus gros succès auprès des acheteurs. Elle demande un effort financier supplémentaire d’environ 1300 €.

Prestige +

La Prestige + « Up&Go » a fait son apparition assez récemment et semblait être une offre ponctuelle… qui finalement dure. Elle permet de profiter principalement de la caméra multivues et de la carte mains libres. Comptez seulement 300 € de plus à l’achat.

Intérieur Dacia Duster Prestige avec accoudoir central et écran tactile.
Tout en restant assez simples, les plastiques sont de meilleure qualité que sur la première version. Petites touches sympathiques : les commandes de ventilation-climatisation et la partie haute du pommeau de levier de vitesses sont cerclées de chrome.

Extrême

C’est la nouveauté du début de l’année 2022. Cette série spéciale limitée « Extrême » ne deviendra-t-elle pas finalement permanente ? L’avenir nous le dira. En attendant, cette offre est surtout attractive en termes de présentation intérieure/extérieure. Elle ajoute principalement des inserts décoratifs orange un peu partout sur la carrosserie ainsi que des jantes noires. Même chose à l’intérieur où ces touches de orange permettent d’égayer un habitacle d’ordinaire un peu sombre.

Un bon point : cette série spéciale peut être choisie sur n’importe quelle motorisation. Comptez un surcoût d’environ 1200 € par rapport à une Prestige. Au final, dans cette configuration, le Duster demande un investissement d’au moins 20 000 €…

Dacia Duster en série spéciale Extrême avec éléments décoratifs oranges.
Un look encore plus affirmé !
Intérieur Dacia Duster série spéciale Extrême avec inserts et surpiqûres oranges.
Des inserts et des surpiqûres orange qui sont les bienvenues.

Les moteurs disponibles sur le Duster

Le Duster fait l’impasse sur les propositions hybrides, électriques et même micro-hybrides. La raison est simple : ces systèmes sont bien trop chers pour permettre à la marque de continuer à afficher des prix suffisamment compétitifs. Ainsi, on trouve au sein de la gamme quatre moteurs, trois essences et un diesel (en version 4×2, 2 roues motrices) :

  • Le 3-cylindres 1.0 Eco-G de 100 ch ;
  • Le 4-cylindres 1.3 TCe de 130 et 150 ch ;
  • Le 4-cylindres 1.5 Blue dCi de 115 ch.

1.0 L Eco-G 100 ch

C’est certainement la proposition la plus économique. Ce 3-cylindres ne fonctionne pas seulement au sans-plomb mais également au GPL. Le Gaz de Pétrole Liquéfié est un carburant moins coûteux et même si sa consommation est plus importante, le gain est bel et bien au rendez-vous au bout de seulement quelques mois. Et l’autonomie offerte par les deux réservoirs (essence+GPL) est intéressante avec un rayon d’action global pouvant atteindre les 1200 km malgré un réservoir de GPL assez réduit (34 litres).
Mais, car il y a un mais, les performances de ce petit moteur sont un peu faibles malgré un poids contenu. En pratique, s’il se montre assez coupleux à bas régime et s’il ne démérite jamais, il se montrera un peu trop limité en cas de départ en vacances en famille avec le coffre plein. Mais si vos déplacements ont lieu principalement en milieu urbain et péri-urbain, c’est une bonne affaire.

Tarifs : de 15 000 € à 19 000 € environ (hors série spéciale). Pas concerné par le malus écologique.

1.3 L TCe 130 ch

Ce bloc essence turbocompressé, conçu en collaboration avec Mercedes, est certainement celui qui convient le mieux au Duster. Ses 130 chevaux et son couple appréciable lui procurent des accélérations et des reprises nerveuses. En plus, ce moteur sait se faire discret et agréable, tout en restant raisonnable en matière de consommations (6.2 L/100 km en cycle mixte WLTP).
Et en matière de fiabilité, les premiers retours semblent plutôt positifs. Certainement le meilleur choix ! Pour info, on commence à en trouver d’occasion…

Tarifs : de 19 200 € (Confort) à 20 500 € environ (hors série spéciale). Prévoir un petit malus écologique…

1.3 L TCe 150 ch

Il s’agit du même moteur que celui évoqué précédemment avec les mêmes qualités. La seule différence, c’est qu’il bénéficie de 20 chevaux de plus. Malheureusement, ce surplus de puissance n’apporte pas grand-chose au quotidien. Mais il présente malgré tout un avantage de taille : il permet d’avoir accès à la boîte automatique EDC, dont le caractère convient bien au Duster.

Tarifs : de 21 500 € (Confort) à 23 000 € environ (hors série spéciale). Prévoir un petit malus écologique…

1.5 L Blue dCi 115 ch

Le diesel n’est plus à la mode mais pourtant, c’est le moteur le plus choisi par la clientèle. Il faut dire que sur un SUV, proposer ce type de carburant est assez logique. Ce 4-cylindres est bien connu puisqu’il équipe la gamme Renault depuis plus de 20 ans. Mais cette version a été profondément retravaillée pour satisfaire aux très strictes normes antipollution Euro-6.
Plutôt agréable au quotidien, assez souple, plutôt bien élevé, offrant des performances très satisfaisantes, ce diesel est un bon partenaire. Et il permet aussi d’avoir accès à la version 4×4 pour 2000 € de plus.
Evidemment, il est un peu plus cher que son homologue essence. Alors pourquoi est-il encore très apprécié ? La raison est simple : si on fait le comparatif avec le TCe 130, la proposition la plus proche en termes de performances, eh bien cette version diesel ne réclame qu’un investissement supplémentaire de 500 €. Et comme il consomme un bon litre de moins aux cent kilomètres, il est très vite rentabilisé.

Attention cependant au coût d’entretien qui sera légèrement plus élevé et au risque de ne plus pouvoir circuler à terme dans la majorité des villes avec un véhicule carburant au gazole…

Tarifs : de 17 500 € à 21 000 € environ (hors série spéciale). Pas concerné par le malus écologique.

Bilan : Laquelle choisir ?

La finition Confort est celle qui propose le minimum d’équipements que l’on est en droit d’attendre d’une voiture produite au 21 ème siècle. Au dessus, la finition Prestige améliore le look de la voiture et permet de profiter de quelques équipements supplémentaires utiles. Mais si vous n’êtes pas prêts à investir quelques centaines d’euros en plus, la première conviendra parfaitement.
En ce qui concerne la motorisation : difficile de vous conseiller une version précise car cela dépend de vos besoins. Si vous recherchez le modèle le plus économique à l’achat et à l’usage sans trop vous soucier des performances, votre choix se portera sur le bloc essence/GPL 1.0 Eco-G de 100 ch. En termes de budget, même la version diesel ne peut pas lutter car elle demande un surcoût de 2500 euros à l’achat qu’il sera très difficile d’amortir !
Si vous recherchez une voiture plus polyvalente, étant donné la répression anti-diesel actuelle, votre choix pourra se porter sur le 1.3 Tce 130 ch, une proposition agréable et quasiment aussi dynamique que la version 150 ch.

Par Olivier

Passionné d'automobile depuis mon plus jeune âge, j'ai décidé il y a quelques années de partager ma passion avec vous. Au programme : des essais bien sûr, mais aussi des articles pratiques, des conseils, des infos...

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s